Jobs

Current job opportunities available are listed below. If you are interested in one of the openings, please visit the relevant opportunity and apply for the position.

If you wish to be included in our general register of consultants, without reference to a specific job opportunity please send your CV to cv@proman.lu

Country
Burkina Faso
Position
Expert 1 Chef d’équipe
Expected start
1 February 2022
Duration
40 working days
Deadline
10 December 2021
Contact
Aylin Alpagot (aalpagot@proman.lu)

Detailed description Back

Pour la Commission Européenne l’évaluation systématique et opportune de ses programmes et de ses activités est une priorité établie. Les évaluations se concentrent sur l’analyse des réalisations, l’atteinte et la qualité des résultats des actions, dans le contexte d’une politique de coopération en constante évolution, avec un accent de plus en plus marqué sur les approches orientées sur les résultats et la contribution à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) que la CE présente dans son Consensus Européen pour le Développement.

Dans le cadre de cette évaluation, et en parfaite harmonie avec les approches développées, (tant par les programme PUS comme par les trois projets financés par les FFU contribuant à la mise en ouvres du PNDS), l’accent sera mis sur l’analyse des facteurs de réussite, d’impact et de durabilité principalement dans les modalités et méthodes de mise en ouvres des interventions d’appui à la création d’emploi pour les personnes plus vulnérables (jeunes, femmes PDI).

Pour rappel, une évaluation ex post, c’est une évaluation d’une action de développement une fois celle-ci est terminée. Ce type d’évaluation peut être réalisé tout de suite après l’achèvement de l’intervention ou longtemps après. Le but est d’identifier les facteurs de succès ou d’échec, d’apprécier la durabilité des résultats et des impacts, et de tirer des conclusions qui pourront être généralisées à d’autres actions. Une évaluation ex post devrait évaluer la causalité et déterminer si une intervention spécifique a répondu aux critères d’efficacité, d’efficience, de pertinence et de durabilité.

Les évaluateurs doivent fournir une explication des liens de cause à effet existant entre les inputs et les activités, et les outputs, les résultats et les impacts. Le travail des évaluateurs doit encourager la responsabilisation, la prise de décisions, l’apprentissage et la gestion.

Cette évaluation ex-post est principalement vouée à fournir l’information suivante :

  • Une analyse globale et indépendante de la performance qu’ont eu les projets d’appui à l’emploi, en prêtant une attention particulière aux facteurs de succès ou d’échec, et qui ont apporté une majeur durabilité et impact.
  • Les enseignements tirés, les conclusions et les recommandations associées, de manière à améliorer, le cas échéant, les actions futures
  • Un Rapport d’identification ou de préfaisabilité d’une nouvelle intervention qui intègre pratiquement tous les enseignements tirés, les conclusions et les recommandations.

Il s’agira également de dégager les leçons de la mise en œuvre, comprendre la performance de l’action, ses facteurs déterminants et ceux qui ont freiné l’obtention des résultats, de manière à servir de base à la planification des actions et des interventions futures de l’UE dans le même secteur.

Attention, il ne s’agira pas de décrire seulement les tâches qui ont été réalisées et d’énumérer les indicateurs, mais bien de se concentrer sur les facteurs de succès pour l’obtention des résultats et, dans la mesure du possible, en fonction du groupe d’acteurs ciblés.

Elle servira pareillement à proposer une nouvelle proposition d’intervention qui prenne en compte le même cadre politique, problématiques et parties prenantes. Ce rapport d’identification décrira et comparera les différentes options stratégiques (avec l’analyse d’alternatives correspondante) et des solutions possibles, de manière à faciliter les réunions de concertation avec les décideurs et les parties prenantes pour choisir la solution optimale, en priorisant les aspects suivants: Capacités institutionnelles et de gestion ; Modalités de mise en œuvre ; Aspects techniques, économiques et financiers ; Aspects environnementaux et ; Aspects socioculturels.

Les principaux utilisateurs de cette évaluation seront :

  • Les services compétents de l’Union Européenne notamment la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso ainsi que les services techniques et géographiques du siège;
  • Les départements concernés du Ministère en charge de la jeunesse et autres départements ministériels intéressés ainsi que les services de l’ANPE et la maison de l’entreprise;
  • L’Agence Française de Développement (AFD), Expertise France, l’Agence Autrichienne de Développement (ADA), et l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS).
  • Les autres partenaires techniques et financiers (PTF);
  • Les OSC, bénéficiaires et autres parties prenantes intéressées;
  • Le grand public

Qualifications

Description générale du poste:

  • Catégorie de l’expert : Cat. I (>12 années d’expérience)

Qualifications et compétences:

  • Formation universitaire: Bac + 5/4 ou équivalent en sciences de l’éducation, économie, ingénierie, sciences sociales ou sciences politiques;
  • Formations complémentaires dans les domaines de la coopération internationale au développement, l’évaluation, identification, formulation des projets, (ou similaires).
  • Aptitude en management et coordination d’équipe d’experts.
  • Maîtrise de l’outil informatique.

Expérience professionnelle générale:

  • Au minimum une expérience de 12 ans, comme expert international, chef de projet de coopération au développement, chef de mission et/ou représentant d’une ONGD.
  • Expérience de travail au Burkina Faso sera considéré comme un atout.

Expérience professionnelle spécifique

  • Au minimum 5 références, en tant que chef d’une équipe d’évaluation ou de formulation des projets/programmes de coopération, de préférence pour l’Union européenne.
  • Au minimum une expérience de travail dans un programme d’appui à l’emploi, à la formation professionnelle et à la promotion de l’entreprenariat en Afrique subsaharienne, de préférence au Burkina Faso.
  • Expérience de travail dans l’appui institutionnel et des questions de renforcement de capacités.
  • Une connaissance approfondie de la coopération entre l’UE et les pays d’Afrique, de préférence avec le Burkina Faso sera considéré comme un atout.

Compétences linguistiques:

  • Excellente maîtrise du français oral et écrit.