Relecture de la Politique Nationale de Décentralisation et Déconcentration (PONADEC)

Country
Benin
Position
Expert en suivi-évaluation
Expected Start
05 November 2018
Duration
44 working days
Deadline
12 October 2018
Contact
Pierre-Yves Noel ( pynoel@proman.lu )

Detailed description Back

Depuis 2009, le Bénin s’est doté d’une Politique Nationale de Décentralisation et de Déconcentration dont l’objectif global est de « créer les conditions institutionnelles et organisationnelles d’un développement territorial durable et équilibré reposant sur une gouvernance locale concertée et sur la valorisation des potentialités des collectivités territoriales afin de dynamiser le développement à la base. »

Malgré les avancées, atouts et acquis enregistrés, le processus de décentralisation porté par la PONADEC reste perfectible au regard de ses résultats mitigés. « C’est pourquoi, le forum bilan sur la décennie de la décentralisation encourage vivement l’Etat béninois à traquer les imperfections et les incomplétudes de la RAT pour fortifier le processus de décentralisation comme un impératif de justice territoriale qui restaure la citoyenneté et la fierté d’accéder à des administrations et services de proximité de qualité dans toutes les localités.

La faiblesse des résultats de la PONADEC vient principalement du fait qu’il a manqué au niveau du pilotage et de la coordination de la RAT et du processus de décentralisation une vision territoriale du développement local, lacune caractérisée par le manque de progrès dans la déconcentration et dans l’aménagement du territoire.

De plus, le manque d’un véritable dispositif de communication autour de la politique et le niveau relativement faible de mise en œuvre de son système de suivi-évaluation n’ont pas permis de résorber les dysfonctionnements enregistrés.

Afin de pallier ces mêmes insuffisances et améliorer les performances actuelles, il s’avère impérieux d’introduire dans la PONADEC relue des mesures et instruments de suivi évaluation en lien avec le PND, le PC2D et les recommandations du Conseil des ministres du 22 novembre 2017.

Le recours à un expert en suivi évaluation provient donc de la nécessité de la mise en cohérence du système de suivi-évaluation demise en oeuvre de la PONADEC relue avec ces documents de stratégies et recommandations en vue d'assurer les interrelations et les synergies avec les orientations nationales en ce qui concerne le mécanisme de collecte des données sur les indicateurs et le système de suivi-évaluation de la mise en oeuvre de l'Agenda 2030

Qualifications

Qualifications et compétences

  • expert, spécialiste en suivi évaluation, ayant un niveau minimum de deuxième cycle universitaire (BAC+4 ans) en planification, en évaluation des politiques publiques, en développement local, en gestion des projets, en sciences économiques ou sociales, ou équivalent

Expérience professionnelle générale

  • bonne connaissance de la pratique des différents domaines couverts par les présents TDR (maîtrise d’ouvrage publique locale, planification du développement local et opérationnalisation de transferts de compétences, de ressources et de patrimoine, développement durable, coopération décentralisée…) ;
  • Atout : Expérience dans un pays africain, préférablement d'Afrique de l'Ouest.

Expérience professionnelle spécifique

  • une expérience d’au moins trois (03) ans dans la décentralisation, la déconcentration et / ou l’accompagnement des collectivités territoriales ;
  • une bonne connaissance de l’Agenda 2030 ou participation aux processus/activités liés aux ODD ;
  • participé à la formulation, la coordination é ou la supervision de documents de politique, de stratégie ou de plans d’action dans les domaines des présents TDR ou autres domaines de politique et ou de stratégie / action publique ;
  • conçu et mis en place des systèmes de suivi évaluation de politique / stratégie nationale de décentralisation/développement local (minimum 01 expérience) ;
  • une parfaite maîtrise du français ;
  • une parfaite maîtrise de logiciels bureautiques courants de traitement des données ;
  • Une expérience au Bénin est un atout.

Back to Top