Jobs

Current job opportunities available are listed below. If you are interested in one of the openings, please visit the relevant opportunity and apply for the position.

If you wish to be included in our general register of consultants, without reference to a specific job opportunity please send your CV to cv@proman.lu

Country
Morocco
Position
Expert 1 : Chef d’équipe et Évaluateur (Cat. 1)
Expected start
24 August 2020
Duration
50 working days
Deadline
21 July 2020
Contact
Aylin Alpagot (aalpagot@proman.lu)

Description détaillée Back

Cette évaluation est principalement destinée à fournir aux services de l’Union européenne, aux parties prenantes intéressées, et au public marocain en général :

  • Une analyse globale et indépendante de la performance du RSA I & II, en prêtant une attention particulière à ses résultats tangibles, en comparaison avec les objectifs fixés ;
  • Les enseignements tirés, les conclusions et recommandations qui en découlent, de manière à améliorer, le cas échéant, les programmes d’appui budgétaire actuels et futurs.

Cette évaluation est particulièrement pertinente en 2020, en raison de la future programmation pour la prochaine période budgétaire 2021-2027.

En particulier, cette évaluation cherchera à évaluer :

  • Dans quelle mesure les RSA I et RSA II (dans toutes leurs composantes, c’est-à-dire : AB, AT et jumelages) ont atteint les résultats escomptés, notamment leur contribution à la mise en œuvre des stratégies nationales et sectorielles concernées, leur proposition d’opportunités d’amélioration de la mise en œuvre des procédures et des politiques nationales ;
  • L’évaluation devra analyser spécifiquement comment les deux programmes d’appui budgétaire RSA I et RSA II ont contribué à renforcer les systèmes de gestion des finances publiques marocaines, y-compris une amélioration de la transparence des systèmes gouvernementaux, une amélioration des recettes nationales et une meilleure redevabilité ;
  • L’évaluation devra en outre prêter attention aux autres modalités d’aide (fonds fiduciaires/fonds communs, projets…) afin d’évaluer la complémentarité et la synergie (ou divergence) de ces modalités avec celle de l’appui budgétaire ;
  • Elle devra aussi évaluer les effets des opérations d’appui budgétaire sur les systèmes de Suivi et Évaluation dans les secteurs soutenus par le programme. L’appui budgétaire doit viser à renforcer les systèmes de suivi dans les secteurs qu’il soutient, en accord avec les systèmes de suivi et évaluation existants à l’échelle nationale, et contribuer à améliorer la disponibilité et la fiabilité des données. Un des indicateurs de la capacité des pouvoirs publics dans le domaine du Suivi et Évaluation sera notamment la disponibilité de rapports élaborés par les pouvoirs publics sur les progrès accomplis, informant les parties sur les résultats atteints par rapport aux objectifs stratégiques fixés, et l’utilisation de ces rapports pour faciliter un dialogue politique informé entre les différentes parties prenantes (OSC, secteur privé, Parlement, bailleurs de fonds) et favorisant à terme une prise de décisions basée sur les preuves factuelles ;
  • Surtout, l’évaluation fera l’inventaire de ce qui a été accompli afin d’en tirer des enseignements et des recommandations, et de pouvoir informer les parties prenantes sur :
    • Les conditions dans lesquelles l’AB a eu un effet (ou pas), ainsi que la possible intensité et nature (positive ou négative) de cet effet au Maroc ;
    • La conception et mise en œuvre de futures opérations d’AB au Maroc ;
    • Les améliorations que l’Union européenne doit apporter dans ses programmes ? pour maximiser l’impact des mesures d’AB au Maroc ;
    • Les limitations éventuelles qui découlent des politiques publiques, des structures institutionnelles et des arrangements administratifs au Maroc qui peuvent entraver / avoir entravé l’efficacité de l’AB sur les dépenses, ou sur les politiques publiques et réformes visées.

Qualifications

Le chef d’équipe devra être un Évaluateur professionnel ayant une ancienneté adéquate et une expérience dans la méthode d’évaluation aide budgétaire de l’OCDE-CAD, soit :

  • Au moins 12 années (ou 144 mois) en gestion ou évaluation de projets de coopération internationale ;
  • Au moins 6 années (ou 72 mois) en évaluation de projets de coopération européens, de préférence dans le contexte du Voisinage européen (zone ENI) ou préaccession (IPA).

Les exigences minimales couvertes par l’ensemble de l’équipe sont les suivantes :

  • Qualifications et compétences requises pour l’équipe : Les deux expert(e)s devront posséder chacun(e) un diplôme d’un niveau au moins égal à un master dans un domaine pertinent pour cette évaluation ou, à défaut, une expérience professionnelle de minimum 15 ans dans le domaine de la coopération internationale, du développement ou du suivi de politiques économiques et sociales ;
  • Expérience professionnelle générale de l’équipe :
    • Au moins 12 années (ou 144 mois) en évaluations ou suivi de programmes d’aide budgétaire en général ;
    • Une bonne connaissance des instruments jumelages et TAIEX.
  • Expérience professionnelle spécifique de l’équipe :
    • Au moins 5 expériences en mission d’évaluation de programmes d’aide budgétaire européens, de préférence dans le contexte du Voisinage (zone ENI) ou Accession (IPA) ;
    • Au moins 2 expériences d’évaluation de programmes d’aide budgétaire cadre OCDE CAD.
  • Compétences linguistiques de l’équipe : Français courant (lu, écrit, parlé).